petit logo, bannière Time to hygge

  • Home

Time to Hygge ...

 

     

 

Hygge 

prononcer ( hyga )

Le Hygge est un concept de vie né au Danemark . C'est un art de vivre du bien être, une éloge de la simplicité, de l'amitié, de la famille. 

C'est une quête du beau, du cosy, de l'harmonie, de la sérénité dans la plus simple expression. C'est faire du quotidien une atmosphère douce et intime, en partageant avec la famille et les amis. On oublie le superflu, la surconsommation, l'individualisme, le nombrilisme. Un repas partagé, de jolies bougies, des fleurs des champs, un feu dans la cheminée, sont la définition exacte du HYGGE. Savourer chaque petite chose de la vie avec les personnes aimées. Bavarder des heures pour refaire le monde autour d'une table. 

On adapte le Hygge à chaque saison. En hiver on privilégie la maison. Au Danemark les hivers sont très longs, les Danois combattent la morosité avec le hygge, des tonnes de bougies, des soupes chaudes, des amis, la famille, le feu dans la cheminée, des plaids ...En été on profite au maximum de la lumière extérieure. On organise des pique-niques, on devient le pro du barbecue. On se met au vélo, on marche, on squatte les terrasses... 

N'oublions pas que les Danois sont considérés comme le peuple le plus heureux au monde ... Alors à nous le HYGGE à la française !

J'abandonne le superficiel, je prend soin de mes amis, j'apprécie ce qui m'entoure. Prenons la vie avec bonheur et enthousiaste et faisons de chaque instant un moment extraordinaire. Je vais à l'essentiel, j'oublie ce qui m'encombre et m'intoxique. J'apprend ou redécouvre l'humilité, je m'émerveille, je souris.

En plein moment de crise, n'est- il pas essentiel de se recentrer vers ce qui nous rend fort. Nous sommes tous pris dans un tourbillon de vie infernal qui nous fait parfois perdre pied. On s'oublie, on ne s'aime plus, on n'aime plus personne, on ne se respecte plus. Aujourd'hui il est plus difficile que jamais d'être en phase avec soi même et surtout avec les autres. Trop de superflu qui nous éloigne, nous perd, nous rend malheureux.

A nous de prendre une route plus simple, plus dépouillée, en accord avec nos convictions, nos rêves, nos attentes. Plus proche de la nature.

 

 

Derniers articles